08/01/2012

Les 2 piliers d’une équipe de choc

Une équipe: ça ce "règle"

> Parce qu’il n’est pas du tout évident de générer un travail de qualité en réunions d’équipe,

> Parce que, ne connaissant rien d’autre que des résultats médiocres, nous avons tendance à nous satisfaire du statut quo,

> Parce que nous sommes souvent perdus devant l’apparente complexité des fonctionnements humains dans les groupes,

il est indispensable, pour CONSTRUIRE UNE EQUIPE DE CHOC, de revenir aux basiques : il existe en effet deux fondamentaux qui doivent impérativement être mis en place dans toute équipe digne de ce nom. Sans ces piliers, tout groupe (à moins d’avoir par chance effectué le choix parfait des collaborateurs !) est condamné à végéter, voire à s’auto-détruire. Or, le constat alarmant du conseiller que je suis est que l’écrasante majorité des responsables ne fera JAMAIS ce travail indispensable avec son équipe !

Ces deux piliers, les voici :

1) Construisez impérativement un référentiel commun :
Discutez ouvertement de la satisfaction des uns et des autres avec la façon dont l’équipe fonctionne et accordez-vous dans le détail sur la façon de travailler ensemble. Explicitez les flux d’informations et les comportements attendus pour un travail collectif efficace. Négociez des solutions ad hoc acceptables par tous. Cela permettra de « soigner » les frustrations accumulées et aidera l’équipe à rebondir en se fortifiant dans sa confiance et son engagement mutuel. Appuyez-vous sur les expériences passées de vos nouveaux collaborateurs ou bien sur l’acquis des réunions passées avec vos collaborateurs existants. Validez le droit de dire qu’on n’est pas satisfait. Transformez tout ce qui pourrait ressembler à des attaques personnelles en une analyse de ce qu’il faudrait changer dans les comportements pour un travail plus harmonieux.

2) Autorisez et stimulez  des échanges réguliers sur l’efficacité du groupe :
Un référentiel d’équipe ne sert à rien s’il n’est pas utilisé pour corriger la façon de fonctionner au quotidien. Le guide d’une équipe, c’est son référentiel (pas son chef ! Son rôle à lui/elle, c’est de s’assurer que l’équipe utilise correctement son propre référentiel. C’est pour cela qu’il/elle a l’autorité : la crédibilité pour ramener le groupe à ses propres exigences de qualité) . Evitez d’afficher le référentiel au mur pour vous donner bonne conscience et faire tout le contraire en réunion (si vous bossez dans une grosse boîte, vous savez sans doute de quoi je veux parler !) : faites le plutôt vivre au quotidien en suscitant les échanges sur la manière de le mettre en oeuvre. Cela permettra aux individus d’ajuster peu à peu leurs comportements aux besoins de l’équipe, pour un fonctionnement plus harmonieux, réactif et efficace. Cela permettra aussi à l’équipe de modifier le référentiel pour l’ajuster aux spécificités du groupe et à l’évolution de ses missions. Si une solution n’a pas fonctionné, on peut alors en tirer les enseignements et la transformer en quelque-chose de plus fonctionnel. Le référentiel d’équipe se bonifiera ainsi avec le temps, comme un bon vin!  En parlant de bon vin, ces échanges sont également de belles opportunités de reconnaître et célébrer les succès, donnant ainsi un peu plus de sens au « faire ensemble ».

Peut-être vous dites-vous en lisant ces lignes : « Tout cela prend trop de temps !  Je n’ai pas le temps ! » 

Ok : ne faites pas ce travail indispensable et mesurez ensuite le temps perdu en débats mal préparés, en discussions qui tournent en rond, en décisions à peine prises, et en frustrations qui deviendront des raisons de ne plus vouloir travailler ensemble ! Là, vous aurez vraiment perdu du temps !  Vous aurez aussi… cassé ce merveilleux moteur de l’intelligence collective. Bref, on vous a payé pour bloquer/casser la boîte !  (Vous me direz: cela semble être chose « normale », là dehors !?)

Vous n’avez donc, à mon sens, pas le choix en la matière…
Ou si : celui de vous bander les yeux pour prétendre que le mal que vous faîtes n’existe pas…

La vraie question est :

Qu’est-ce qui vous empêche de mettre en place ces piliers dans votre équipe ?

 

Tags: , ,

Votre avis

Dites-nous ce que vous pensez ...